Action pour nos droits !

Ce mercredi 26 juin 2019, les salariés d’ Ascométal  sont venus soutenir leurs camarades d’EDF adhérents de l’ADVASUD CGT dont le jugement pour préjudice d’anxiété passait devant le Conseil des Prud’hommes de Dunkerque.

Nous avons réaffirmé notre volonté de voir tous les salariés d’Ascométal obtenir leur certificat de travail et leur attestation d’exposition à l’amiante. Cela leur donnera le droit à ester en justice pour le préjudice d’anxiété et surtout à partir en préretraite amiante.

La direction de l’usine en la personne de Monsieur LAMBLIN a fait preuve de traîtrise en se comportant comme un judas en faisant appel de la décision du Tribunal Administratif reconnaissant ASCOMETAL DUNES comme site amianté. A noter que ce même judas a demandé aux pouvoirs publics de surseoir à la décision par une inopposabilité pour ne pas inscrire l’usine au journal officiel, empêchant ainsi les salariés de partir en préretraite amiante.

l’ADVASUD CGT a réagi et nos avocats ont saisi le juge pour obliger l’Etat à donner suite au jugement en inscrivant le site au journal officiel,  moyennant une astreinte de 100 € par jour de retard.

Les victimes se sont donné rendez-vous ce vendredi 28 juin à 7 heures pour continuer l’action.

D’autres actions seront décidées ce vendredi lors du blocage de l’usine.

Tous unis dans la lutte pour faire valoir nos droits !